À la une

WORLD TEACHERS’ DAY: EMPOWERING TEACHERS, BUILDING SUSTAINABLE SOCIETIES WORLD TEACHERS’ DAY: EMPOWERING TEACHERS, BUILDING SUSTAINABLE SOCIETIES
Today, 5th October, World Teachers’ Day, as the global community comes together to support the new 2030 UN Agenda for Sustainable Development Goals (SDGs), FAWE and its network, would like to highlight the crucial role teachers play in achieving…

Les événements
Le message de l’Exécutif

La Première Dame de Zambie commémore les 20 ans du FAWE en Afrique alors que les filles du FAWE s’expriment

Nous contacter

FAWE Regional Secretariat
FAWE House
Chania Avenue, Off Wood Avenue
Kilimani
PO Box 21394-00505
Ngong Road
Nairobi
Kenya
Telephone: +254 20 387 3131 / 387 3351
Fax: +254 20 3874150
Email:
www.fawe.org


Mercredi, 15 août 2012

Photo: Zambia Daily MailPhoto: Zambia Daily MailSon excellence, le Dr Christine Kaseba Sata, Première Dame de la République de Zambie, a commémoré les 20 ans de travail du FAWE en Afrique lorsqu’elle a ouvert la conférence sur le plaidoyer des filles qui a donné la possibilité aux fillettes de s’exprimer sur les questions qui affectent le plus leur éducation et leurs chances dans la vie.

Organisée du 13 au 14 août 2012à Lusaka en Zambie par FAWE Zambia, la conférence a donné à quelque 100 fillettes duMalawi, du Mozambique, de Namibie, du Swaziland, de Zambie et du Zimbabwe une plateforme pour parler directement aux principaux décideurs et parties prenantes de l’éducation dans la région. Elle leur a aussi permis de contribuer activement à la réflexion, au dialogue et au plaidoyer sur les défis les plus urgents de l’éducation et de la vie.

Les filles, qui ont toutes bénéficié des activités de plaidoyer et de programme du FAWE, ont mené les débats et formulé des recommandations sur des questions comme les mariagesd’enfants et les grossessesadolescentes.Leur public comprenait des ministres et des secrétaires permanents de Zambie, des hauts commissaires des pays membres de la SADC, des chefs d’organismes gouvernementaux et d’ONG et les médias.

S’exprimant à la conférence, S.E. le Dr Kaseba Sata a déclaré que l’éducation des filles et des femmes était cruciale pour aborder des questions comme le changement climatique, la réduction de la pauvreté, la crise financière mondiale, le VIH-sida, la tuberculose et le paludisme. Elle a vivement engagé les Etats membres de la Communauté de développement d’Afrique australe (SADC) à mettre en place des mesures pour diminuer le mariage et les fiançailles des enfants et les autres pratiques qui font obstacle à l’éducation des filles.

La Première Dame s’est engagée à sensibiliser sur l’obstacle le plus pressant à l’éducation des filles en Zambie et a conduit une fille représentant chaque pays participant à prendre le même engagement et à le défendredans son propre pays.

Les 100 fillettes ainsi que 50 garçonnets seront invités à visiter la Présidence et à déjeuner avec la Première Dame plus tard cette semaine.

Depuis 1992, le FAWE mène des activités de plaidoyer en faveur d’une éducation et de chances dans la vie justes et égales pour les filles et les femmes africaines. Au moment où l’organisation atteint sa vingtième année en étant la principale organisation panafricaine défendant l’éducation des filles et des femmes sur le continent, elle noue des contacts plus étroits avec des personnalités africaines influentes comme S. E. le Dr Kaseba Sata et les filles et les jeunes femmes qui ont bénéficié de ses travaux pour l’aider à étendre ses activités de plaidoyer et avoir un plus grand impact.

Veuillez consulter le site www.fawe.org pour des mises à jour régulières.

 Top

 Back to previous page

Status

Loading.Please wait...