Lles Centres d’excellence du FAWE, une approche holistique en matière d’éducation des filles

Nous contacter

FAWE Regional Secretariat
FAWE House
Chania Avenue, Off Wood Avenue
Kilimani
PO Box 21394-00505
Ngong Road
Nairobi
Kenya
Telephone: +254 20 387 3131 / 387 3351
Fax: +254 20 3874150
Email:
www.fawe.org

Lles Centres d’excellence du FAWE, une approche holistique en matière d’éducation des fillesComment pouvons-nous garantir que nos efforts visant à améliorer l’éducation des filles en Afrique produisent des résultats cumulés durables ?

Il existe une relation d’interdépendance entre les facteurs liés à la qualité de l’apprentissage dans un environnement scolaire donné. Bien trop souvent, les interventions individuelles en la matière ne font que répondre partiellement aux besoins éducatifs de l’apprenant(e).

Par exemple, à défaut d’éliminer des pratiques telles que le harcèlement sexuel, l’intimidation et les attitudes négatives des enseignants envers les filles pour leur offrir un environnement intégrant la dimension genre dans les écoles, l’octroi de bourses d’études seul ne permet pas forcément aux filles de réussir leurs études et d’aller jusqu’au terme d’un cycle scolaire.

Par ailleurs, l’expérience scolaire ne semble pas préparer les filles de manière suffisante pour affronter les obstacles auxquelles elles seront confrontées une fois livrées au monde extérieur.

Nous estimons que l’amélioration de la qualité de l’éducation des filles en Afrique exige une approche holistique répondant à l’ensemble des problèmes qui persistent à entraver la participation intégrale des filles à leur éducation dans la région.

Notre expérience a permis de démontrer que les filles étaient mieux équipées pour faire face aux défis qui se présentent à elles dans leur vie lorsque leurs enseignants sont formés pour répondre à leurs besoins, lorsque leurs manuels scolaires leur renvoient une image positive et équitable d’elles-mêmes, lorsque leur environnement scolaire est accueillant et favorable à leur apprentissage, et enfin lorsqu’il existe une communauté d’adultes pour les soutenir.

Par conséquent, nous avons développé notre modèle d’école intégrant la dimension genre ou Centre d’excellence (CE), afin d’améliorer le niveau de développement social et la progression scolaire des filles à travers une éducation de qualité dans un environnement éducatif favorable.

« Les CE du FAWE garantissent aux filles et aux garçons un apprentissage tout au long de la vie et leur offrent la capacité de poursuivre de brillantes études, de parvenir à la réussite sociale, de devenir des individus responsables et des membres actifs de la société », a déclaré la directrice exécutive du FAWE, Mme Codou Diaw.

Notre modèle de CE s’adresse aux écoles publiques, situées dans des zones désavantagées, où l’on observe des disparités considérables entre les genres. Le programme a démarré en 1999, tout d’abord au Rwanda, au Kenya et en Tanzanie. Les communautés, où les CE sont établis dans ces pays, étaient marquées notamment par leur niveau de pauvreté élevé, une proportion élevée de filles non-inscrites dans un établissement scolaire au-delà du niveau de l’école primaire, un nombre réduit d’établissements d’enseignement secondaire, des taux de mariages précoces élevés parmi les filles en âge d’être scolarisées, ainsi qu’un soutien limité à l’égard de l’éducation des filles de la part de la communauté locale, et enfin, au Rwanda, un niveau élevé d’orphelins à l’issue du génocide de 1994.

Les caractéristiques du modèle de CE

Le modèle de CE utilise un certain nombre de stratégies visant à améliorer l’environnement éducatif. Ces stratégies mettent l’accent sur les circonstances qui sont propres à l’éducation des filles dans chaque pays ou région spécifique

Ces stratégies comprennent :

  • La formation à la gestion d’établissement scolaire intégrant la dimension genre pour les directeurs d’établissements scolaires, les conseils d’écoles, les associations de parents d’élèves et les délégués de classe. Celle-ci permet de garantir le respect de l’égalité des genres dans la gestion et les activités scolaires en répondant aux problèmes liés au programme scolaire commun ainsi qu’aux activités de développement personnel des étudiants, activités parallèles au programme scolaire.
  • La formation des enseignants dans le domaine de la pédagogie intégrant le genre. Plus d’informations…
  • Le programme de sciences, mathématiques et technologie dédié particulièrement aux filles. Plus d’informations…
  • Les bourses d’études pour les filles et les garçons issus de milieux défavorisés. Plus d’informations…
  • La formation en autonomisation pour les filles et les garçons. Ces programmes permettent de développer la confiance en soi chez les filles, leur assurance, leur capacité à prendre des décisions, à résoudre des problèmes, à négocier et leurs capacités d’encadrement, afin de leur permettre de surmonter les contraintes liées au genre concernant leur éducation. Ces programmes permettent aux garçons de se détourner des attitudes et des pratiques oppressives en matière de genre, telles que l’intimidation ou les injures à caractère sexuel et de développer une confiance en soi conduisant à accepter l’égalité des genres de manière positive.
  • Le programme de gestion du développement sexuel. Ce programme s’adresse à la fois aux filles et aux garçons afin de les aider à répondre aux problèmes liés à leur développement sexuel, à améliorer leur santé reproductive et à se protéger contre les maladies sexuellement transmissibles, notamment du VIH/ sida.
  • Les programmes d’orientation et d’aide psychologique. Ces programmes concernent divers aspects du développement scolaire et social, ils comprennent une offre de parrainage, de soutien psychologique par des pairs ainsi que des moyens permettant d’encourager les filles à effectuer les mêmes choix de carrière que les garçons.
  • Les infrastructures scolaires intégrant la dimension genre. Celles-ci comprennent notamment des internats pour les filles qui mettent l’accent sur des conditions d’hygiène adéquates avec des toilettes séparées pour les filles et les garçons, elles insistent également sur la nutrition, les installations sportives et sanitaires, et elles comprennent des laboratoires de sciences avec des ordinateurs, des bibliothèques et des centres de documentation.
  • L’implication de la communauté dans la gestion scolaire ainsi que des programmes de sensibilisation et de mobilisation efficaces permettant d’acquérir le soutien actif de la communauté afin d’améliorer les taux d’inscription, de présence en classe et de réussite scolaire chez les filles.
  • Un système de contrôle efficace permettant de suivre les résultats scolaires et le bien-être des étudiants, ainsi que leur niveau de sensibilité au genre à travers tous les aspects de la scolarité.

Les résultats des CE du FAWE

Depuis 1999, nous avons établi 19 CE au Burkina Faso, en Gambie, en Guinée, au Kenya, en Namibie, au Rwanda, en Tanzanie et au Tchad. En 2008 et en 2009, nous avons entamé un processus de transformation de huit écoles publiques pour en faire des Centres d’excellence au Bénin, aux Comores, à Madagascar, en Ouganda, au Swaziland, au Togo, en Zambie et à Zanzibar.

Les résultats obtenus dans les CE que nous avons établis sont à la fois concrets et positifs, ceux-ci comprennent :

  • Une augmentation des taux d’inscription et de la poursuite des études jusqu’au terme pour les filles
  • De meilleurs résultats et une meilleure réussite scolaires parmi les filles.
  • Une participation accrue des filles en classe et pendant les cours.
  • Des taux de poursuite d’études plus élevés.
  • Une présence accrue des filles à des rôles où elles ont des responsabilités et au sein des comités scolaires.
  • Une réduction de taux de grossesses parmi les adolescentes.
  • Une prise de conscience accrue du genre parmi les garçons dans les CE mixtes.

Plus de 6 500 filles et garçons ont bénéficié des modèles de CE établis par le FAWE depuis leur création.

« L’une des stratégies du FAWE, au cours des années à venir, consiste à plaider en faveur de la reproduction et de la généralisation de ses Centres d’excellence » a déclaré Mme Diaw.

Cette stratégie permettra de garantir que davantage de filles et de garçons en Afrique subsaharienne bénéficieront d’une éducation de qualité visant à répondre à leurs besoins spécifiques.

Les profils des  CE

Veuillez cliquer sur les liens ci-dessous pour consulter les profils des Centres d’excellence du FAWE.

Burkina Faso - École primaire Dipéo
Comores - École primaire Hantsambou
Gambie - École supérieure élémentaire Sambang
Kenya - École supérieure Athwana
Kenya – École primaire de filles AIC Kajiado
Namibie - École supérieure Hage G Geingob
Ouganda - École secondaire supérieure Bukomero
Rwanda - École de filles du FAWE
Tanzanie - École secondaire Lufilyo
Tanzanie - École secondaire J.J. Mungai
Tanzanie - École secondaire Mgugu
Tchad - Centre d’excellence « La Lumière » de Bayaka

 Top

 Back to previous page