Journée internationale de la femme : célébrer le rôle du FAWE dans la transformation des vies des femmes africaines

Nous contacter

FAWE Regional Secretariat
FAWE House
Chania Avenue, Off Wood Avenue
Kilimani
PO Box 21394-00505
Ngong Road
Nairobi
Kenya
Telephone: +254 20 387 3131 / 387 3351
Fax: +254 20 3874150
Email:
www.fawe.org

International Womens Day mainChaque année, le 8 mars, la Journée internationale de la femme met en avant les réalisations des femmes et leur immense potentiel pour accélérer les progrès dans les nombreux défis du développement auxquels sont encore confrontés tant de pays aujourd’hui.

En tant que principale organisation panafricaine œuvrant en faveur de la promotion d’une plus grande participation des femmes africaine dans la productivité et l’orientation de leurs sociétés, le FAWE salue l’initiative de la Journée internationale de la femme. Il appelle les dirigeants et les responsables politiques du continent à renforcer leurs efforts en vue d’améliorer les opportunités en faveur de l’apprentissage, de la productivité et de la contribution des femmes dans toutes les sphères.

Le témoignage d'Estelle
Estelle Bangura et sa filleEstelle Bangura et sa fille« S’occuper d’un enfant tout en allant à l’école n’a pas été une chose facile. Pendant toute une année, j’ai consacré mon temps et mes efforts à mes études et je suis maintenant fière de dire que je suis autonome et indépendante », déclare une jeune électricienne de la Sierra Leone.

Il y a quatre ans, Estelle était une mère célibataire qui avait abandonné l’école secondaire et vivait dans la misère. Elle a eu une deuxième chance de refaire sa vie grâce au programme FAWE-DANIDA qui aide les filles et les jeunes femmes déscolarisées dans les pays en situation de conflit à acquérir les compétences appropriées à la vie et au travail. Aujourd’hui, Estelle est une femme indépendante avec un bon travail, capable non seulement de se prendre en charge elle et sa fille, mais aussi ses parents et sa famille. Histoire complète...

Le programme FAWE-DANIDA dans le cadre duquel Estelle a été formée n’est que l’un des nombreux programmes du FAWE et de ses partenaires pour autonomiser les filles et les femmes africaines les plus pauvres et les plus vulnérables en leur donnant les compétences, les connaissances et les opportunités de transformer leurs vies. De cette façon, elles peuvent contribuer pleinement au développement économique, social et démocratique de leurs sociétés.

Le FAWE croit qu’autonomiser les femmes à participer davantage à leurs sociétés apporte d’immenses bénéfices économiques, politiques et sociaux aux sociétés et aux nations entières. Pour cette raison, le FAWE travaille avec les gouvernements, les écoles, les communautés et les autres partenaires pour s’assurer que les filles et les femmes africaines reçoivent une éducation de qualité leur permettant de mener des vies plus sûres, plus saines et plus productives.

Une éducation solide (en classe ou dans d’autres cadres) est le fondement de nombreuses dimensions du développement. C’est l’alliée la plus puissante pour lutter contre le paludisme, le VIH et le sida, la pauvreté, la faim, les conflits, la tyrannie, la corruption, l’exploitation, les abus, la violence et les catastrophes environnementales. En tant que telle, la qualité de l’éducation est l’investissement le plus important que l’Afrique puisse faire pour son futur.

En accord avec cette justification, le Rapport sur le développement dans le monde 2012 de la Banque mondiale cite l’égalité entre les hommes et les femmes comme « un objectif de développement fondamental en soi ».

Alors que le monde célèbrera les droits, les réalisations et le potentiel des femmes le 8 mars, le FAWE célèbrera ce jour avec Estelle et les milliers d’autres jeunes femmes africaines autonomisées pour transformer leurs vies grâce à ses programmes et ses partenariats.

 Top

 Back to previous page